Mes premiers instants au côté de mon FUJI X-E2

Vous êtes nombreux à me demander "Alors pas déçu d'être passé chez Fuji ?", "Comment va avec le nouveau joujou" ou bien "Alors le nouvel appareil, ça roule ?". Et bien... NON ça ne va pas ! C'est en tout cas ce que j'ai pensé aux premières heures. Ok, je faisais le fier en écrivant un bien bel article. Mais en revenant de chez Photogalerie, tout juste après y avoir abandonné mon fidèle Canon 7D, avec pour seul nouveau compagnon un Fuji X-E2, au fond de moi je me la ramenais moins.

Déjà première grosse déception, l'X-E2 a une vitesse de synchro Flash de 1/180 sec seulement. Et oui, en fait seul le X-100 possède un obturateur dit "Leaf-Shutter" permettant des vitesses de synchro Flash d'extra-terrestre. Mais pour le coup, je ne peux m'en prendre qu'à moi-même. Bordel, j'aurais dû me renseigner davantage ! Bon allez, rien de "trop" dramatique... Tu parles ! L'un de mes arguments phares vient de s'écrouler tel un chateau de cartes sous un pet d'éléphante.

Ensuite, il faut l'avouer passer d'un reflex à un mirror-less c'est plus que déroutant. On a un peu l'impression d'avoir un jouet en mains. "Mais où sont passés tous mes boutons que je sais pas tous à quoi ils servent ?"

Pour bien m'enfoncer dans le creux du doute, ajoutez à cela une pincée de premières photos tests sous une lumière très (très très) moche du soir dans mon appart. Laissez mijoter le tout et vous obtiendrez une belle insomnie pour ma première nuit en temps que "x-photographer".

"Oh my God what have I done"...

Après une nuit sans sommeil, je me suis levé la larme à l'oeil. Enfonçant mon X-E2, fraichement troqué, dans mon sac au départ d'un week-end au Luxembourg. Le Grand Duché sera mon premier terrain de test. Puisse le Duc de Nassau me porter conseil.

Marché de Noel Luxembourg Marché de Noel Luxembourg Marché de Noel Trèves

Ouf, doucement je décrispe (le glühwein aidant) et me réjouis de mon switch. Je venais tout juste d'heurter la bordure de ma zone de confort de plein fouet. Je me suis mis en difficulté. Maintenant que je suis sorti de cette zone de confort, petit à petit en prenant la maîtrise de mon nouvel appareil je devrais entrer dans la zone "where magic happens".

Flottant et dérivant impassiblement entre la "confort zone" et la zone "where magic happens" tel Sandra Bullock dans Gravity, je goutte doucement à mes premiers instants de contentement au contact de mon nouveau pote l'X-E2.

Première satisfaction : la prise en main est très agréable et accessible. Je trouve les boutons de réglages plus logiques mais aussi plus simples.

Oui il y a des petites choses qui semblent insignifiantes dans la vie et qui pourtant vous apportent beaucoup de bonheur. Par exemple, manger la croute d'un pain que vous venez de découper au super marché, être le premier à monter sur l'escalator en sortant du métro, sentir le moelleux et la fraicheur des draps en se couchant au lit après une longue journée éprouvante, ... Régler l'ouverture sur la bague de l'objectif, fait partie de ces petites choses qui excitent mes sens.

D'ailleurs, je trouve  que ça a plus de sens de la régler sur l'objectif plutôt qu'en cliquant sur des boutons abscons de l'appareil. L'ouverture concerne bien l'objectif et non le boitier ! A part l'ouverture, la vitesse, les ISO et la mise-au-point, qu'est-ce qu'on a bien besoin de régler sur un appareil photo ? C'est pas utile d'avoir la télécommande du dernier satellite de la Nasa pour prendre une photo... "Less is more" que je vous dis.

Je ne parlerai même pas de l'encombrement zéro et du plaisir que je retrouve à ressortir mon appareil pour simplement prendre des photos...

Second plaisir, le rendu du jpg est carrément terrible. Adieux RAW lourd, lent et accaparent. En modifiant un petit peu les paramètres standards, j'arrive très vite à un résultat qui me satisfait sans devoir toucher d'une miette à Lightroom ou Photoshop. Allez, je vous invite à mon réveillon de Noël pour vous faire découvrir ça (pour ne flouer personne, sachez tout de même que j'ai disposé deux flashs déportés systématiquement dans la pièce).

Wendy Noel Seb Noel Cadeau Noel Leslie Noel André Noel Miam Noel Charlie Noel Jey Noel Mirroir Noel

Enfin, le rendu en basse lumière est selon moi aussi bon que sur un Canon 5D. Et oui, le bestiaux encaisse plutôt bien la montée en ISO. Voici deux exemples pas très intéressants mais que j'ai réalisés pour le test.

Photo de dans le noir

Photo de dans le noir

Bref j'ai retrouvé l'excitation digne d'une pucelle à la vue d'un.... Bref j'ai retrouvé l'excitation digne d'un enfant dans un magasin de bonbons et j'ai hâte d'en découdre et de pousser mon petit X-E2 un peu plus loin. Je suis impatient de le tester sur un vrai reportage évènementiel afin de me faire une idée de ce qu'il a vraiment dans le ventre. J'ai des envies d'optiques et d'accessoires plein la tête. C'est plutôt bon signe ça, non ?

Donc, pour répondre à vos questions "OUI je suis content !". Je pense que la marque et sa gamme mirror-less ont un bien bel avenir devant eux.

D'ailleurs Fuji si tu me lis, je regrette seulement :

- La vitesse synchro Flash trop faible. - Le flash embarqué dont je n'arrive pas (encore) à obtenir de résultats satisfaisants. - Le pas de vis décentré qui empêche d'accéder au compartiment batterie / carte SD dès qu'un accessoire est vissé à l'appareil. Et oui, je dois retirer ma sangle avant de pouvoir changer de carte ou de batterie. Je te dis pas la loose ! - Le modèle non disponible en noir au moment de mon achat, me valant du coup des commentaires du genre "Raaaah il est chouette ton appareil avec son look rétro". Comme si c'était la raison de mon choix. "Je ne suis pas un hipster, connard!".

Pour conclure, voici une image prise lors de ma première séance de portrait commanditée, réalisée avec mon Fuji X-E2. La totalité de la séance est encore sous embargo mais cela vous donne déjà une idée du potentiel que je vais pouvoir tirer de la petite chose.

Thierry, Black Mousses 2013.

Ici aussi pas le moindre pet de Lightroom ou Photoshop (à part la conversion en Noir et Blanc). Allez viens...

Darth Vader Fuji X-E2