Ghost : l'heure de l'auto-critique

1 600 vues sur le channel de Silence Is The Enemy et 1 196 vues sur Blank Tv. Ce qui nous fait près de 2 800 vues en 3 semaines. Une centaine de pousses levés sur Youtube contre 10 malheureux pousses vers le bas. Et surtout, un estampillé "NSFW" sur Blank Tv (et ça c'est vraiment classe !). #boobs. Pour ceux qui n'ont pas encore vu le clip, le voici :

Ces résultats ne sont pas "IN-CROY-ABLES" au point de danser sur ma tête en écrivant cet article mais ils sont au moins à la hauteur de ce que nous espérions. A titre de comparaison mon clip précédent "Lost and Found" pour The Guardians est arrivé aujourd'hui à 1 700 vues en 4 mois. Mais pour tout vous dire les chiffres au final je m'en balance les cacahuètes. Cela fait plez' bien sûr de savoir que le travail porte ses fruits et que notre film est vu. Si on le faisait pour le regarder seuls dans notre cave, ça serait triste. D'autant que ma cave n'est pas bien grande.

Ce qui m'intéresse, c'est de pousser mes limites chaque fois un peu plus loin. Augmenter systématiquement la qualité de mes réalisations. Et franchement les gens vous ne m'aidez pas :

"Génial" "C'est super !" "ça tuuuuuuuue"

Vous faîtes chier. 

Capture d’écran 2015-03-29 à 11.44.47 by .
Capture d’écran 2015-03-29 à 11.44.47 by .

Comment je progresse moi si mon entourage m'encense plutôt que de mettre mon nez dans mon caca trop mou. Faut que je pense à changer d'entourage...

Plus sérieusement dans l'ensemble j'avoue avoir réussi à franchir un (ou deux) échelon(s) supérieur(s) par rapport à "Lost and Found" et le résultat  final est assez proche de ce que j'avais en tête. Mais pourtant, j'améliorerais :

• Concept : Pour la petite histoire, le concept de base "vendu" à Silence Is The Enemy était de faire une vidéo en double exposition inspirée du générique de "True Detective". Pour rythmer le tout et éviter d'être chiant sur 5 minutes de musique, j'avais proposé d'inclure des plans où l'on verrait le groupe jouer dans un environnement indescriptible, empli de fumée. J'ai développé quelques mood boards, commencé quelques tests, lorsque soudain : le drame. Linkin Park a sorti en Juin dernier LA vidéo que j'avais en tête. Il n'était pas question d'être traité de copieur et encore moins de passer pour une groupie de Linkin Park. Ma mère m'a donné naissance pour mieux que ça :-D. Bref le concept a du coup évolué en plein cours de production. Je l'ai concrétisé dans ma tête entre deux dates de tournage pour tout vous dire. Ce qui n'est évidemment pas idéal...

CadreC'est ici que le bas blesse le plus. Mon nerf de guerre pour mes prochaines réalisations. C'est essentiellement mes mouvements de caméras qui sont foireux. Enfin quels mouvements de caméras ? Ils brillent par leur absence ! Il n'est pas idiot de jouer la carte de la sécurité en n'utilisant que des plans fixes mais mon dieu que c'est plat. Il est grand temps de devenir aventureux ! Oh tu vas les sentir mes mouvements de caméra madame. Je rêve de Dolly, de Gimbal, de Crane, de whatever cinematic technic qui mènera mes réalisations au delà de ma limite actuelle. C'est fini les photos qui bougent, il est de temps de faire "un film".

• Lumière : Globalement les lumières sont réussies. Je pense que j'aurais pu être techniquement plus précis. Surtout pour les plans sur fond noir où ma lumière déborde et bave sur le fond. Ce qui est maaaaal. Je travaillerai avec des flags la prochaine fois. Il est temps que je me bouge le F-I-O-N pour transformer quelques accessoires de bricolage en accessoires de studio à l'aide de malice. Je ne suis pas encore pleinement satisfait de mes "plans" groupe en terme de lumière. Les flares ne sont pas sexy et le rendu global n'est pas encore à la hauteur de mon ambition. Je pense qu'il est temps d'augmenter l'armada de light pour atteindre une qualité de production supérieure.

• Effets spéciaux : Je ne m'étalerai pas des masses car il n'y a en soit pas vraiment "d'effets". Mais ce projet m'a véritablement donné envie de developper mes skills en after-effect. Je note aussi que la machine à fumée doit être 300 fois plus puissante et probablement multiplier les sources de fumée pour augmenter le rythme de la production et le rendu visuel.

• Montage : Globalement le montage se porte bien je pense. Je suis de plus en plus à l'aise dans Premiere. Je n'ai aucune idée si mon workflow est correct ou pas mais au moins j'ai un semblant de workflow maintenant ! Par contre je me serais passé des nombreux plantages que Premiere m'a jeté au visage, tel un crachat insultant qui pique l'iris de l'oeil. Je salue tout de même André Six qui à l'aide de son souffle chaud dans ma nuque m'a poussé à rendre les cuts plus précis. Et la précision dans un montage, Dieu sait si c'est capital. J'en ai pris conscience plus que jamais pour ce clip.

Pour conclure quelques clips qui m'ont inspirés dans la réalisation de ce projet.

- Demon Hunter - "LifeWar"

Essentiellement pour la colorimétrie et la lumière utilisée pour mes plans "portraits de figurants".

- Arch Enemy - "War Eternal" Pour l'aspect "éthéré" des plans groupes. Avec un autre budget de production :-).

- Die Antwoord - "Fatty Boom Boom" Pour la séquence "body painting".

- Woodkid - "Iron" Par ce que ce clip je l'ai déjà demandé en mariage... trois fois. C'est ce clip qui m'a donné l'envie de produire "quelques chose de simple et de léché" en studio.

Voilà je suis pt'être arrivé au gros orteil de l'une ou l'autre de mes inspirations. Prochaine étape : atteindre la cheville. Ce qui veut dire que dans deux clips, je casse un genoux.

à plus.

P.S.: Pour ceux qui se demanderaient, en vrai je ne sais pas vraiment danser sur ma tête